Attaqué en justice, le GAB intervient au conseil municipal

Publié le par Goupe des Associations de Bagnolet

"Le silence, c'est la mort, et toi, si tu te tais, tu meurs, et si tu parles, tu meurs. Alors dis et meurs!"
Tahar Djaout

Youcef Brakni est attaqué en justice par une élue de la majorité PS de Bagnolet pour avoir dénoncé ses propos islamophobes. Voici la vidéo de son intervention jeudi 29 janvier au conseil municipal juste avant le vote d'une délibération qui lui permettra de payer son action en justice contre lui, pour qu'elle n'ait pas à débourser un seul centime.
Regardez bien cette vidéo, elle traduit bien l'hystérie collective qui règne en ce moment en France : tentatives d'empêcher Youcef Brakni de parler, huées quand il évoque l'augmentation de l'islamophobie en France, ou encore panique générale quand il cite le Prophète (sws).
PS : nous allons constituer un comité de soutien avec signatures et appel aux dons qui nous permettra de faire face à la machine municipale mise en place contre nous

Voici le texte de l'intervention de Youcef Brakni :

"J’interviens ce soir au nom du GAB sur deux choses nous concernant en tant qu’organisation et me concernant personnellement en tant que militant.

- La première est l’action en justice initiée par Madame Marie-Laure Brossier contre le GAB et contre le site Oumma.com, suite au communiqué où nous avons interpellé Madame Brossier sur les propos inadmissibles et indignes qu’elle a tenus sur Facebook. En publiant ce communiqué, nous avons fait preuve de vigilance, comme nous l’avons toujours fait, contre tous propos islamophobes, en particulier quand ils sont tenus par des élus censés représenter tous les Bagnoletais. Madame Brossier a décidé de m’attaquer nommément sur son mur Facebook en m’accusant d’être l’auteur du communiqué qui avait essentiellement pour but de lui faire entendre raison.

Notre communiqué est clair, mais je vais le répéter une bonne fois pour toute : nous avons pointé du doigt le fait qu’il y a eu association de fait entre des « islamo-nazis » et l’association qui occupait le local municipal attribué par Marc Everbecq. Madame Brossier se défend en disant qu’elle ne visait que « l’école coranique » illégale. Entre parenthèses, on peut se demander pourquoi préciser « coranique » alors que pour une école privée catholique on ne parle pas « d’école biblique » bien qu’il y ait du catéchisme, mais passons… Madame Brossier déclare donc que cette « école coranique » était en « sous-location » dans les locaux de l’association des musulmans de Bagnolet. On apprend au passage que l’AMB a sous loué ses locaux, une information que personne ne possédait jusque là, sauf madame Brossier...

Madame Brossier fait l’acrobate, elle jure qu’elle ne parlait pas de l’AMB, mais seulement de « l’école coranique » (qui est de toute façon loin d’être une organisation nazie). Mais personne n’est dupe de ses tours de passe-passe!!! Ainsi Madame Brossier prétend que c’est Marc Everbecq qui est responsable de la présence de cette école, et dans le même temps elle affirme que c’est l’AMB qui est responsable de cette sous location. Il faut savoir ! Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est difficile de suivre Madame Brossier dans son raisonnement tortueux.

Au delà de tout ça, notre communiqué n’avait au final qu’un seul but : la sécurité des enfants !!! Nous avons agi à la demande de plusieurs parents qui avaient peur de voir les locaux de l’AMB être pris pour cible, dans un contexte en France où on dénombrait, en quelques jours, plus d’une centaine d’actes islamophobes. Il suffit qu’un illuminé tape sur Google « école coranique Bagnolet» et il tombe directement sur le local de l’AMB et sur différents articles qui donnent avec précision l’adresse du local, exposant ainsi les enfants au danger. Je vous rappelle que l’année dernière, le mur du local de l’AMB a été tagué d’un « école Merah ». Madame Brossier, cette fois-là il s’agissait d’un tag ; est-ce que vous avez pensé à ce que ce serait la prochaine fois ?

Rappelons quelques chiffres : depuis les attentas de Charlie Hebdo, on a dénombré 116 actes islamophobes, dont le meurtre d’un père de famille qui a reçu 17 coups de couteaux d’un homme qui lui a crié « je suis ton Dieu, je suis l’Islam ». La Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme a dressé un bilan accablant dans un rapport sur les violences racistes. Ainsi, alors que, de manière globale, ces actes sont en nette diminution (de 1 542 à 1 274 par an, soit une baisse de près de 20 points), de même que les actes antisémites (31 % de moins), les actes antimusulmans progressent pour la troisième année consécutive : ils ont augmenté de 11,3 % en 2013, après avoir s’être accrus de 30 % en 2011 et 28 % en 2012.

Rien que pour le mois de janvier 2015 il y a une augmentation de 110% par rapport à janvier 2014.

Madame Brossier je m’adresse à vous. Je vous l’ai déjà dit, je vous le répète : de grâce madame Brossier, un peu de tenue ! Vous êtes élue, c’est pas rien, vous représentez les Bagnoletais quand même, ça demande un certain niveau, une certaine décence, une certaine manière de s’exprimer. Monsieur Malek Boutih prétend qu’il y a des islamo-nazis en région parisienne, et vous, vous ne trouvez rien à d’autre à répondre que « oui oui y’en a pleins ici à Bagnolet, venez voir » ???!!! Je crois que vous êtes la seule élue au monde à parler ainsi de la ville et de la population qu’elle représente. Je l’ai dit et je le répète, la responsabilité des élus, encore plus aujourd’hui qu’hier, est d’appeler à l’union et à la solidarité, et non au conflit et à la division. Madame Brossier a prolongé les propos de Malek Boutih sur les « islamo-nazis » de la région parisienne, sans jamais interroger le caractère immonde et scandaleux d'une telle expression. Rappelons que cette expression a été inventée par les néo-conservateurs français pour justifier à l’époque la guerre en Irak, avec tout le succès qu’on lui connaît, et la mort de centaines de milliers d’innocents. Or aujourd’hui, il ne faut pas inverser les choses, c’est le monde musulman qui est à feu et à sang à cause des interventions impérialistes occidentales, celle de la France en tête, cette France en guerre en Libye, au Mali, en Centre-Afrique, en Irak-Syrie.

On le voit bien, la plainte de Madame Brossier ne tient sur rien, elle est en réalité éminemment politique, ayant pour objectif de semer la division parmi les Bagnoletais, et de museler toute opposition sur la ville. Le GAB n’est que le premier sur la liste, ceux qui nous menacent aujourd’hui finiront par menacer tous ceux qui auront le courage de dénoncer les dérives de nos chers élus.

- la deuxième chose qui m’a poussé à prendre la parole ce soir, c’est le culot de Madame Brossier ! Rien ne semble l’arrêter dans son calcul politique, puisqu’elle va jusqu’à demander ce soir au conseil municipal de voter une protection fonctionnelle qui prendra en charge ses frais de justices. En plus du fait que cette aventure judicaire ne lui coutera rien, puisque ce sont les contribuables Bagnoletais qui vont payer la note, elle cherche par son vote à capter un soutien politique.

Mais c’est là que les choses se corsent et, permettez moi de le dire, deviennent vraiment comiques, puisque nous avons appris que le vote va avoir lieu à bulletin secret. Quelle ne fut pas notre déception en l’apprenant ! Nous qui pensions avoir à faire à une nouvelle majorité qui assume ses idées publiquement, qui ne recule devant aucun défi, qui offre la transparence aux Bagnoletais. Force est de constater que les Bagnoletais, à défaut d’avoir de la transparence, auront en échange une note bien salée pour payer les frais de justice de Madame Brossier. Alors qu’on ne cesse de nous parler de la nécessité de faire des économies et de ville endettée jusqu’au cou, voilà qu’on cherche à financer une hasardeuse expédition punitive. La ville de Bagnolet n’a-t-elle pas donc d’autres priorités que de financer les tentatives de museler les militants anti-racistes?!

Il est fort à parier en tout cas que le soutien politique qu’attend impatiemment madame Brossier aura un arrière-gout un peu amer pour elle. En gros, on veut bien la soutenir, mais en cachette. Mais que Madame Brossier se rassure : voilà que vient à sa rescousse Madame Hélène Zanier, connue pour écrire régulièrement sur le Blog le plus islamophobe de France. J’invite chacun et chacune ici à lire le soutien de Madame Zanier à Madame Brossier, ça vaut son pesant de pistaches. Madame Zanier déclare je cite « qu’il faut soutenir Marie-Lou contre les menaces qu’elle a subies des islamistes sur les réseaux sociaux ». Ainsi donc, Madame Brossier fait de dangereux amalgames, le GAB les dénoncent, Madame Brossier menace puis attaque en justice le GAB, et qu’en conclut Madame Zanier ?? Que « les islamistes menacent Marie-Lou » ! On remarque en tout cas que Madame Zanier prend bien soin de ne pas préciser quelles sont ces « menaces », et de quelle nature elles sont. L’objectif est clair, faire planer une suspicion de violence autour de la figure du musulman-égorgeur dans le contexte difficile que nous connaissons tous. Quand on est à court d’arguments, il ne reste plus que le mensonge et les pires préjugés pour distiller sa haine. Bref, un peu comme Zemmour avec Lombardo, on a les soutiens qu’on mérite. On notera au passage, que Madame Zanier comme Madame Brossier se disent ferventes défenseuses de la liberté d’expression. On voit à l’épreuve des faits ce que ça vaut…

Dans tous les cas, quelque soit l’issue de ce vote, nous sommes prêts ! Nous sommes des militants avec une solide expérience acquise durant toutes ces années de lutte tant au niveau local que national ; contre les violences policières, pour la libération de la Palestine, la lutte contre le racisme et l’islamophobie, ou contre l’impérialisme occidental. Certains de nos membres ont plus de 60 ans et sont issus des premiers mouvements de l’immigration en France, comme le Mouvement des Travailleurs Arabes, qui ont lutté dans les usines et les foyers Sonacotra pour notre dignité.

Des procès nous en avons connus, ce n’est pas le premier, ce ne sera pas le dernier ; nous savons que la scène judicaire est un espace de confrontation politique comme un autre. Nous sommes armés pour cela.

On nous traine devant les tribunaux, on procède à un vote de soutien au conseil municipal à bulletin secret… que dire sinon : un grand merci, c’est beaucoup d’honneur qui nous est fait ! Car se dévoile ce soir, un certain rapport de force politique, qui n’est pas pour nous déplaire.

Une parole rapportée du prophète Mohammad, sala allaho alayhi wa salam, dit :

« Aller chercher la science, fût-ce jusqu’en Chine. »

Ce soir, j’aimerais appliquer ce commandement, et citer le camarade Mao qui disait :

Si nous sommes attaqués par l'ennemi, c'est une bonne chose, car cela prouve que nous avons tracé une ligne de démarcation bien nette entre l'ennemi et nous.
Et si celui-ci nous attaque avec violence, nous peignant sous les couleurs les plus sombres et dénigrant tout ce que nous faisons, c'est encore mieux, car cela prouve non seulement que nous avons établi une ligne de démarcation nette entre l'ennemi et nous, mais encore que nous avons remporté des succès remarquables dans notre travail
"

Et je terminerai par cette citation de Tahar Djaout :

"Le silence, c'est la mort, et toi, si tu te tais, tu meurs et si tu parles, tu meurs. Alors dis et meurs!""

Youcef Brakni, membre du GAB

Commenter cet article