Ecole Travail de Bagnolet : rappel des faits qui ont conduit à l'escalade islamophobe

Publié le par Goupe des Associations de Bagnolet

Ecole Travail de Bagnolet : rappel des faits qui ont conduit à l'escalade islamophobe

- La Directrice de l'école maternelle Travail : «Demain, on fait les photos de classe».
- La maman voilée : «D'accord, c'est noté. La petite va être contente».
- La Directrice : «Si vous le souhaitez, vous pouvez lui mettre un costume traditionnel pour l'occasion.»
- La maman voilée : «Comment ça « traditionnel » ?... Je ne sais pas...»
- La Directrice : «Par contre, ne lui mettez pas de foulard, ça, vous n'avez pas le droit.»
- La maman voilée : «Comment ça un « foulard » ? De quoi parlez-vous ? Je ne comprends pas. Je ne vais pas mettre un foulard à ma fille de 3 ans!»
- La Directrice : «Effectivement, il faut la laisser choisir elle-même, vous n'avez pas le droit de le lui imposer, elle choisira elle-même quand elle aura 18 ans.»
- La maman voilée : (...)

Ces propos de la Directrice de l'école Travail font partie de ce qu'a dénoncé auprès de l'Inspection Académique, il y a un mois, la maman voilée qui a été refoulée à l'entrée de l'école le 25 novembre.
Elle a en effet rédigé un long courrier, envoyé le 11 octobre 2014, dans lequel elle y relate les innombrables discours et comportements islamophobes de la part de la Directrice de l'école Travail ainsi que de l'institutrice de sa fille.

Dans l'intérêt de son enfant, la maman sollicitait dans le courrier adressé en octobre à l'Inspection Académique, un changement d'école.

L'Inspecteur de la circonscription de Bagnolet, après avoir réceptionné la lettre de la maman, l'a convoquée le vendredi 21 novembre. La maman s'est rendue à la convocation accompagnée d'une personne du P.U.I.
L'Inspecteur a dit à la maman pour commencer l'entretien qu'ils étaient là à cause d'un «problème de communication » entre elle et l'école.

La maman lui a répondu qu'elle refusait catégoriquement cet ordre du jour. Elle parla du comportement discriminatoire de l'institutrice qui s'acharnait à mettre de côté sa fille, à ne pas répondre à son bonjour le matin, etc. Elle dit cela, malgré l'agacement de l'Inspecteur à son égard, ses haussements d'épaules, et sa qualification de « paranoïaque » à chaque fois qu'elle prononçait le mot « islamophobie ». Etant donnée l'obstination de la maman à parler de discriminations, l'Inspecteur a décidé d'annuler l'entretien, parlant d'un « report à Bobigny ». La maman, déçue de ne pas avoir de réponse à sa demande de changement d'école, dit en partant à l'Inspecteur qu'elle se battrait « jusqu'au bout pour sa fille ».

Le matin suivant, quand la maman amena comme chaque jour sa fille à l'école, la Directrice accompagnée de deux agents de sécurité l'attendaient à l'entrée pour lui interdire l'accès jusqu'à la classe de sa fille. La Directrice lui ordonna de lui laisser sa fille et de repartir. La maman demanda des explications, la Directrice ne lui en donna pas, elle lui dit que ce serait ainsi désormais, que le personnel s'occuperait d'accompagner sa fille jusqu'à sa classe.

Ainsi, l'Inspecteur de la circonscription de Bagnolet a répondu au courrier de la maman voilée qui se plaignait d'islamophobie au sein de l'école Travail, en l'humiliant devant sa fille, et en tentant de l'intimider. Il a voulu faire passer la victime pour une criminelle face à qui on met des agents de sécurité à l'entrée d'une maternelle.

Mais rien n'y a fait, la maman voilée, et avec elle, tous ceux qui la soutiennent, les organisations musulmanes de Bagnolet, ainsi que les autres parents musulmans victimes (jusque-là isolées) de l'école, n'en ont été que plus déterminés à combattre ce qui s'avérait être une véritable machine islamophobe, à plusieurs niveaux de décision.

Aujourd'hui, le Directeur Académique de la Seine-Saint-Denis a décidé de « suspendre » la scolarité de la fillette jusqu'à la semaine prochaine. Encore une stratégie pour casser le mouvement de solidarité autour de la maman voilée et de sa fille.

Mais demain à 8h45, comme chaque matin depuis que la maman voilée est refoulée à l'entrée, le P.U.I sera présent devant l'école Travail. Nous y serons jusqu'à ce que cesse le traitement d'exception réservé aux musulmans au sein de l'école Travail.

Par le P.U.I (Parents d’élèves Unis contre l'Islamophobie à Bagnolet)

Contact: puibagnolet@gmail.com

Commenter cet article

Hannach 28/11/2014 13:53

On est avec vous

Hannach 28/11/2014 13:53

On est avec vous

Malek 29/11/2014 10:41

Hésitez pas diffuser au Max si on fait un blocus pour tt les enfants ils seront obliger de répondre rapidement c inadmissible !!!

Cécile 28/11/2014 13:28

Battez-vous! Dans la maternelle de ma fille dans le 77 on a eut une instit du même genre (qui ne parlait pas aux parents non-blancs parce que d'après elle "de toutes façons ils ne comprennent pas le français!"), je peux vous assurer qu'elle a vite empilé les arrêts maladie et que les enfants ont eu une super remplaçante!