Les islamophobes

Publié le par Goupe des Associations de Bagnolet

« Les islamophobes » est une pièce satirique en 3 actes, et un épilogue.

Cette satire est inspirée de faits ô combien réels. L'intrigue se déroule sur 10 ans au conseil municipal de Bagnolet. Chaque scène représente une séance du conseil.

La pièce fait intervenir deux personnages. D'un côté, il y a Nous, des militants musulmans, noirs, arabes, habitant les quartiers populaires de la ville. Et en face, il y a Eux, des élus de gauche, membres du PC et des Verts.

 

ACTE 1

Scène 1 

NOUS : Absents

- EUX : Les jeunes de quartiers disent ceci, les jeunes de quartiers pensent cela. Nous les aimons beaucoup nos petits jeunes.

 

Scène 2

- NOUS : Présents pour la première fois au conseil municipal, silencieux, postés en masse au fond de la salle.

- EUX : On ne peut plus se voiler la face, de plus en plus de jeunes-de-quartiers-entre-guillemets deviennent extrémistes et communautaristes. Tout ça devient extrêmement inquiétant...

 

Scène 3

- NOUS : S'il vous plait, nous aimerions avoir la parole.

- EUX : Oui mais une autre fois. On a des choses importantes à voir aujourd'hui. 

 

Scène 4

- NOUS : Nous ne sommes pas d'accord avec le... 

- EUX : …hep-hep-hep! C'est quoi ce souk? Il y a des règles à respecter, faut demander la parole avant de parler, la démocratie vous connaissez? C'est pas la loi de la jungle ici!

 

ACTE 2

Scène 1

- EUX : Nous militons pour la paix entre Israel et la Palestine. 

- NOUS : Pas de justice, pas de paix! 

- EUX : Du calme, du calme! Attention à ne pas importer le conflit israelo-palestinien dans nos quartiers, grand est le danger de revivre les heures les plus sombres de notre Histoire...  

 

Scène 2

- EUX : Nous sommes pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah.

- NOUS : Nous voulons que Georges Ibrahim Abdallah soit fait citoyen d'honneur de Bagnolet.

- EUX : Faire citoyen d'honneur un terroriste? Et c'est quoi la prochaine étape, le maire faisant des quenelles en plein conseil municipal? Hors de question! Qu'Abdallah crève en prison! 

 

Scène 3

- EUX : Nous sommes profondément anti-racistes.

- NOUS : Nous avons écrit un texte qui explique que... 

- EUX :  …comment ça un texte? Un texte politique, et sans faute d'orthographe? Dites plutôt que c'est le maire qui vous l'a écrit! 

 

Scène 4

- EUX : Nous n'avons absolument rien contre l'Islam.

- NOUS : Nous sommes musulmans et nous sommes ici chez nous.

- EUX : Il est impératif de fermer la superette halal, et de fermer la mosquée l'Olivier de la paix, il faut tout fermer, tout, c'est une question de laïcité, de droits de ta femme, de vie ou de mort!

 

ACTE 3

Scène 1

- NOUS : Nous demandons à ce que la médiathèque de Bagnolet s'appelle "Médiathèque Frantz Fanon".

- EUX : "Frantz Fanon"? C'est ce philosophe autrichien qui a résisté aux nazis? …Pourquoi pas... En tout cas, quelle gentille surprise de voir que vous êtes capables de proposer des choses intéressantes, et de prendre un peu de hauteur sur vous-mêmes! C'est bien. Nous allons y réfléchir, on en reparle lors d'une prochaine séance.

- NOUS :  …¹

 

Scène 2

- NOUS : Nous dénonçons ceux qui ici diabolisent les musulmanes qui portent un foulard, qui les criminalisent et qui, de fait, arment et cautionnent ceux qui les agressent dans la rue. 

- EUX : Nous avons le droit d'être solidaires des femmes qui se battent pour ne pas porter le foulard, et qui subissent des pressions de la part de celles qui le portent.

- NOUS : Mensonge! Ces « pressions » sont pure invention de votre part pour cacher votre haine. Nous sommes musulmanes, foulard ou pas foulard, nous sommes totalement solidaires les unes des autres face aux agressions islamophobes. Nous vous interdisons d'instrumentaliser celles qui parmi nous ne portent pas le foulard. Assumez de dire que c'est vous qui crevez de voir les musulmanes s'habiller comme elles l'entendent.

- EUX : Argh! ²

 

Scène 3

- EUX : Au fait, à propos de Frantz Fanon, après mûre réflexion, c'est un non catégorique. «Frantz Fanon», ça fait trop typé quand on découvre qui c'est, et qu'on comprend qu'il s'agit d'un faux-ami; on a besoin de quelqu'un qui fasse plus neutre, quelqu'un de plus représentatif de la population bagnoletaise, de l'ensemble de la population.

- NOUS : Frantz Fanon est l'un des nôtres, et nous sommes Bagnolet. Donc ce sera Frantz Fanon et personne d'autre!

- EUX : Argh! ²

 

Scène 4

- NOUS : Lors des prochaines élections municipales, les musulmans sanctionneront les candidats qui auront tenu des propos racistes et islamophobes. 

- EUX : Mais c'est scandaleux, personne n'a le droit de mélanger la politique et la religion...  

- NOUS : …oui personne sauf vous quand vous venez les jours de l'Aïd à la mosquée pour soit-disant souhaiter la bonne fête mais surtout pour engranger des voix. Vous ne nous empêcherez pas de construire une communauté politique, unie et solidaire pour contrer vos incessantes attaques islamophobes.

- EUX : Argh! ²

 

¹ : Nous ne comprenons pas ce qui se passe

² : Ils s'étranglent

 

EPILOGUE

 

Ce n'est pas parce que nous luttons que les islamophobes deviennent islamophobes. Racistes, ils l'ont évidemment toujours été. Jadis paternalistes, la petite tape sur l'épaule facile, ils nous maintenaient gentiment la tête sous l'eau. Mais parce que nous investissons de plus en plus l'espace politique de la ville, et que nous leur interdisons de parler en notre nom, les islamophobes, menacés, deviennent hystériques. Année après année, leur rejet des quartiers populaires et des musulmans est devenu maladif. D'ailleurs ils sont désormais facilement reconnaissables, se distinguant par la haine compulsive qui leur défigure le visage dès qu'ils croisent une femme voilée. Comme ils sont de gauche, il leur arrive quand même de temps en temps de décorer leurs phrases creuses d'un Angela-Davis ou d'un Nelson-Mandela. Mais c'est tout, qu'on ne leur en demande pas plus.

Leur haine ne nous intimide pas, on ne cherche pas à se faire aimer, on ne veut ni de leur su-sucre, ni de leur tape sur l'épaule. La lutte continue et personne ne nous empêchera de construire notre autonomie politique. Pour la justice, pour notre dignité, pour nos sœurs voilées, pour la Palestine. 

 

Par le G.A.B (Groupe des Associations de Bagnolet)

Les islamophobes
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sara 18/04/2015 01:35

Mdr!!

L'humour, la politesse du désespoir y parait.

L'indigène d'aujourd'hui est instruit, et il retourne vos armes contre vous :)

Leila 17/03/2014 22:37

Allah akbar , tous nous déteste alors battons nous pour avoir nos droit acérée entendu et respecter c'est ce n'ai pour nous, ça serez pour nos enfants et notre cher religion