« Rapport sur l'intégration » : le cadeau du Père Noël aux musulmans est arrivé !

Publié le par Goupe des Associations de Bagnolet

« Rapport sur l'intégration » : le cadeau du Père Noël aux musulmans est arrivé !

Nous n'en revenions pas en apprenant la merveilleuse nouvelle. Nous allions enfin arrêter de militer. Nous n'aurions plus besoin d'aller manifester, d'organiser des colloques, de passer nos nuits à polémiquer sur facebook. Finie la lutte anti-raciste ! Que de temps libéré dans nos agendas ! On allait pouvoir jouer avec nos enfants, et faire ces beaux voyages dont nous avions toujours rêvé... Surtout, ça allait nous permettre de ne plus nous écharper entre militants (un tel est trop intégrationniste, non c'est toi le gros sioniste), désormais, les militants allaient pouvoir rester copains longtemps.

L'annonce de la mise en retraite prochaine des militants anti-racistes fut très brutale. C'était comme tombé du ciel ! C'est effectivement en écoutant d'une oreille distraite France-info que nous apprîmes, vraiment par hasard, que le racisme allait bientôt s'arrêter.

Car en effet, le « Rapport sur l'Intégration » avait été remis au gouvernement !

C'était donc officiel, on annonçait la fin de l'Histoire du racisme et de l'islamophobie. En France du moins ; mais nous gagions que les idées humanistes françaises, qui ont toujours glorieusement transcendé les frontières, s’étendraient jusqu'en Wallonie.

En lisant les préconisations du « Rapport », nous étions bouleversés, c'était extraordinaire, les militants de tous les secteurs du marché de la militance étaient servis, il y en avait pour tout le monde. De la lutte contre l'islamophobie en-veux-tu-en-voilà, foulard à volonté, une interdiction totale du racisme, l'arabe et le wolof obligatoires pour tous les collégiens, la France invitée à assumer fièrement qu'elle était devenue arabo-sunnite, des cours d'auto-flagellation pour cause d'héritage esclavagiste pour les petits blancs dès la maternelle, la barbe très fortement conseillée pour les hommes qui sont à la recherche d'un emploi, ...

Eternels insatisfaits, nous avions évidemment cherché la petite bête dans le « Rapport ». En vain. Nous n'avions rien trouvé à redire. Dieu sait pourtant qu'on adore se plaindre. Mais là, nous sommes restés pantois, et bien forcés d'admettre que nous étions comblés.

C'était donc enfin terminé le racisme. Le gouvernement n'avait plus qu'à mettre en oeuvre scrupuleusement les préconisations du « Rapport ». Et ce serait bon.

Hélas. Dès qu'on a vu la tête que le gouvernement tirait en découvrant le « Rapport sur l'intégration » synthétisé en quelques points dans le Figaro, on s'est dit que, peut-être, le gouvernement n'allait pas appliquer à la lettre ledit Rapport. Et effectivement il a fallu se rendre à l'évidence, 2014 ne sera pas l'année lors de laquelle les militants reviendront au civil.

Après coup, on se dit qu'on aurait dû se douter quand même. En effet, le Rapport a été remis à un gouvernement qui est profondément raciste et islamophobe. Cette information, de première importance, aurait dû nous alerter. Mais nous avions follement envie d'y croire.

Très concrètement, l'action publique du PS en direction des musulmans est essentiellement faite d'humiliations, de discriminations et de répression. Ce ne sont pas les lettres persanes écrites par quelques chercheurs à la manque qui vont faire changer la ligne. On parle quand même d'un gouvernement qui considère les musulmanes comme « un danger pour la République » du simple fait de leur existence. D'ailleurs François Hollande et Jean-Marc Ayrault se sont empressés d'annoncer que le Rapport irait directement à la poubelle.

Pourquoi donc a-t-on autant parlé de ce « Rapport sur l'intégration » dans les medias ?

On peut avancer quelques éléments de réponse. Une visée électoraliste du PS qui veut nous la refaire à l'envers sur l'amour qu'il porte aux musulmans juste avant les municipales de 2014. Ou un PS qui a été débordé par la droite qui cherche à instrumentaliser un rapport qui, sinon, aurait tout simplement été enterré sans même être lu. Ou une opération dont le PS a le secret pour faire monter le Front National. Ou un coup commun de la droite et du PS pour susciter un énième débat sur l'intégration et autres identités nationales dans les medias, dans une période où il y a assez peu de Merah ou d'attentats islamistes à se mettre sous la dent... C'est un peu tout ça peut-être. Ou autre chose.

En vérité, personne n'attache de l'importance à ce « Rapport ». Depuis quand les gouvernements prennent au sérieux les rapports qui leur sont remis ? On se souvient des rapports, dont celui de Jacques Attali qui avait fait grand bruit, qui ont été remis à Sarkozy, et qui préconisaient pour certains plus de multiculturalisme, le droit de vote aux étrangers ou l'instauration de quotas ethniques. On sait combien ils ont influencé Sarkozy et la droite dans la politique qu'ils ont menée. On pourrait en dire autant pour les rapports passés remis au PS.

On a appris que le « Rapport sur l'intégration » servira de base de travail pour une réunion inter-ministérielle début janvier 2014. Il est quasiment certain que ce sera le lancement dans les medias des éternels débats sur l'Islam pour mieux réaffirmer que non, nous ne laisserons jamais passer l'obscurantisme, que non, nous n'abandonnerons jamais la République aux extrémistes, que non, non et non ! Ils vont se faire un petit débat entre eux, avec leurs termes du débat, leurs lieux de débats, leurs débatteurs attitrés, les droits de la femme, la laïcité, les lumières pour eux, les ténèbres pour nous, le tout sans qu'on n'y participe.

Nous refusons d'être les spectateurs passifs de cette mascarade entre politiques, « experts » et medias, tous ces gens de bonne compagnie qui bavardent sur nos côtes pendant que meurent sous le talon dans le ventre de leur mère nos enfants à naitre. Nous refusons d'entrer dans leur agenda politique, d'utiliser leurs mots, d'adopter leur vision du monde. Nous avons notre propre agenda politique, qui se remplit avec toujours plus d’urgence au rythme des violences que nous subissons. Nos mots, et notre vision du monde.

L'égalité, ce n'est pas à coups de rapports que nous l'obtiendrons. C'est en nous battant, comme se sont battus par le passé tous ceux qui ont fait plier l'Etat français pour plus de justice. L'Etat français, le PS en particulier, est notre ennemi. Il ne faut rien attendre des réseaux d'influence en loucedé, des rapports confidentiels bidons, du lobbying, de la transformation douce des esprits des dominants par l'échange d' « idées innovantes », de « bonnes pratiques », par des repas crifiens sauce-merguez ou par le copinage autour d'un verre ... Seul le rapport de force politique que la masse des premiers concernés aura réussi à construire face aux pouvoirs publics paiera.

Plus que jamais nous affirmons la nécessité de nous prendre nous-mêmes en main pour combattre les violences racistes et islamophobes que nous subissons,

Rejoignez la campagne ALI, pour exiger l'Abrogation des Lois Islamophobes,

Par le G.A.B - Groupe des Associations de Bagnolet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pascalchedeville 13/03/2014 15:14

Bonjour, j'aime beaucoup ce que vous faite à très bientôt

Nour Al Qasam 18/12/2013 20:19

ALI? J'en étais sûr vous êtes des chiites! :)